Le massage Thaïlandais Traditionnel

                 LE MASSAGE THAILANDAIS

 

 

          Le massage thaïlandais traditionnel et un concentré de vitalité et de relaxation. Extrêmement complet,

      le massage thaïlandais conjugue les vertus de différentes techniques.   


      Par le pétrissage (pressions palmaires) des muscles, il détend, dénoue les blocages et les tensions musculaires. La digitopuncture permet en pressant des points précis d'acupuncture de rééquilibrer le Qi, c'est-à-dire l'énergie vitale, présente en nous et autour de nous. Dans la tradition asiatique, toute maladie est liée à un déséquilibre du Qi. Cette pratique améliore également la circulation sanguine et lymphatique. Enfin les étirements inspirés du yoga, et les mobilisations articulaire améliorent la fluidité et l'aisance corporelle. Tout rentre dans l'ordre.

La personne qui reçoit le massage est vêtue de vêtements souples et légers.

Salons de massage

 

Le Massage Thai et son histoire

         Le massage fait partie intégrante de la philosophie des thaïlandais. Il est pratiqué régulièrement en famille.

        Les moines l' exercent au même titre que la méditation ou les textes sacrés. Enfin, le massage a toujours été pratiqué au même titre que les soins médicaux traditionnels, associés à la pharmacopée traditionnelle, au point que dans les hôpitaux tout traitement commence par un massage. Contrairement à l'idée que l'on pourrait s'en faire, ce massage trouve ses origines en Inde. Le célèbre medecin ayurvédique Shivago Komarpaj, contemporain et proche du Bouddha en fut le concepteur. Il fut introduit en Thaîlande en même temps que le bouddhisme et fut recodifié par Jivaka Kumar Baccha, il y a 2500 ans. Son enseignement fut essentiellement l'objet d'une transmission orale. les textes anciens qui y faisaient allusion ont été détruit lors du pillage de la ville royale d'Ayuthaya en 1767 par les birmans. La théorie repose sur les principes de la médecine indienne de la circulation de l'énergie au travers des " pranas nadis ". Dans cette tradition, l'énergie parcourt le corps selon 10 principaux trajets ou " shen ".

Ce sont les flux principaux car la tradition indienne parle des 72000 Nadis qui irriguent le corps. On distingue aujourd'hui deux traditions de massage légèrement différentes : Celle du Nord représentée par le Old Medecine Hospital de Chiang Maî travaille davantage sur les étirements, les mobilisations, et les lignes d'énergie . Celle du Sud, enseignée au temple de Wat Po à Bangkok, portée plus précisément sur les pressions des points réflexes. Mais la spécificité du massage thai, est d'associer des manoeuvres de type pression tout le long des lignes d'énergie, à des mobilisations de l'ensemble des articulations dans des postures proches de celles pratiquées dans le yoga. C'est la raison pour laquelle on l'appelle parfois " yoga-massage ".

Ces étirements favorisent l'assouplissement de tout le corps et libère en douceur le corps de ses raideurs. Enfin, le praticien exerce des compressions circulatoires qui ont pour but de libérer le flux sanguin. Pratiquées au niveau de l'aine de l'aisselle ou d'autre point plus subtil elles favorisent l'élimination des déchets, entraînent une grande irrigation des tissus et amènent une revitalisation intense de l'énergie. La séance se déroule au sol, débute par les pieds, se termine par la tête et inclut toutes les parties du corps.

Le massage thai, suppose de la part du masseur une grande agilité et de la part du massé l'acceptation d'une proximité relativement grande avec le masseur. Le temps moyen d'une séance est d'environ une heure, mais en Asie où la notion du temps est différente les massages peuvent durer deux voire trois heures.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site